Au Bonheur Des Dames

Au Bonheur Des Dames

  • également disponible sur : Itunes
Biographie

    Au début des années 70, un quarteron d’allumés fonde le groupe Au Bonheur des Dames du nom du célèbre roman de d’Emile Zola. Les joyeux drilles qui le composent s’appellent Eddick Ritchell, Sharon Glory, Rita Brantalou, Ramon Pipin, Shitty Télaouine, Hubert de la Motte Fifrée, Gépetto Ben Glabros et Costric 1er. Derrière ces pseudonymes incroyables se cachent de jeunes amateurs de rock et de calembours.

    Le répertoire sera donc un savant dosage de pastiches de tubes et de compositions personnelles relativement délirantes. Très rapidement, Au Bonheur Des Dames attire l’attention avec un show mettant en scène un rocker habillé comme Vince Taylor, un clone de David Bowie, un français moyen et toute une gamme de personnages hauts en couleurs. L’époque a beau être au glitter et au rock décadent, ces clones de David Bowie croisés avec Roxy Music sont loin de passer inaperçu dans le paysage traditionnel français. La première maison de disque à réagir est Philips qui sort en 1973 un trio de 45 tours, L’Amur Tujurs, La Marche Des Malabars et le mythique Oh Les Filles, qui sont les premières traces vinyliques d’une nouvelle forme d’expression que l’on appellera plus tard le rock parodique.

    En 1974 sort l’album Twist suivi de 2 autres, puis le groupe se sépare suite au départ de Ramon Pipin qui va alors former Odeur tant dis que Shitty Telaouine collabore avec Antoine De Caunes pour l’émission de télé Chorus. Le groupe s’est reformé en 1997 pour l’enregistrement d’un disque à l’Olympia et marque l'année 2006 de son grand retour avec l'album "Métal Moumoute".

De cet artiste
  • Au Bonheur Des Dames – Twist & Rock'n Roll
  • Au Bonheur Des Dames – Jour de Fête
  • Au Bonheur Des Dames – Oh les Filles !
  • Au Bonheur Des Dames – Jour De Fête + Métal Moumoute (Nouvelle Édition)
  • Au Bonheur Des Dames – Métal Moumoute
  • Au Bonheur Des Dames – Jour de fêtes